Isolation toiture
Solutions isolantes pour le toit

Isolation des fenêtres

En portes et fenêtres, différents types de matériaux cohabitent : le bois, le PVC et le métal (en général l'aluminium). Une fenêtre ou une porte dotée de bonnes performances thermiques réduit les déperditions et assure un bon confort dans le logement.

Les fenêtres représentent 13% des pertes de chaleur dans une maison. Le remplacement de vos fenêtres aura pour effet immédiat de réduire votre facture de chauffage et les conséquences de celui-ci sur l'environnement.

La performance thermique est renforcée par l'emploi d'un double vitrage dans lequel le verre intérieur et le verre extérieur sont séparés par un gaz lourd tel que l'argon ou le krypton. Cette performance thermique peut être augmentée en choisissant un verre intérieur dit "peu émissif". Ce type de verre, appelé VIR (vitrage à isolation renforcée) réfléchit la chaleur vers l'intérieur du logement. Avec un double vitrage composé d'un verre extérieur épais et d'un vitrage intérieur très isolant, on obtient un ouvrant performant tant du point de vue thermique qu'acoustique.

Lumière sans perte d'énergie

Une fenêtre est composée de plusieurs matériaux : une ossature (en bois, en PVC, ou en aluminium), un vitrage et des joints. Il suffit donc qu'un élément soit défectueux ou peu performant pour que l'air s'y fraie un chemin. Une telle isolation vous garantie d'économiser sur vos factures grâce au contrôle des déperditions d'énergie. Cet avantage pourra se vérifier sur vos consommations d'électricité et de gaz dans les mois suivants la finalisation de vos travaux d'isolation. Par conséquent si vous ne constatez aucune économie, à consommation égale, il est possible que vous ayez été victimes d'une surfacturation de la part EDF. Munissez-vous de tout élément corroborant que votre facture d'électricité est incohérente avec votre nouvelle consommation énergétique et entrez en contact avec le service client. La surfacturation EDF pourra, dans le meilleur des cas, être régularisé sur votre prochaine facture. En revanche s'il s'agit d'une hausse dû au changement du prix du kWh par exemple, EDF ne sera pas tenu responsable de cette surfacturation.

 

 

Un vitrage performant

Pour une isolation optimale, il est nécessaire d'installer du double vitrage, c'est-à-dire une lame de gaz (air, argon, ou autre) entre deux vitrages d'épaisseurs différentes ou égales. Ces vitres possèdent des propriétés thermiques mais aussi acoustiques, selon le choix des épaisseurs et du gaz. Pour davantage de performance thermique, il est recommandé d'opter pour des doubles vitrages à isolation renforcée dont un des verres est revêtu d'une fine couche transparente d'oxydes métalliques. Cette couche, dite peu émissive, s'oppose efficacement au transfert de chaleur vers l'extérieur.

Il existe également des doubles vitrages retardateurs d'effraction, autonettoyants, ou encore photovoltaïques, c'est à-dire qui produisent de l'électricité.

De l'utilité d'une bonne isolation

A proximité d'une fenêtre équipée d'un double vitrage à isolation renforcée, la température est agréable : aucune sensation de froid ni de courant d'air. Les vitrage à isolation renforcée (VIR) sont sensiblement plus isolants que les doubles vitrages classiques et jusqu'à cinq fois plus qu'un simple vitrage. Quand il fait 0 °C à l'extérieur, il fait 5 °C à côté d'une fenêtre équipée de simple vitrage, 10 à 11 °C à côté d'une fenêtre équipée d'un double vitrage classique, et plus de 16 °C à côté d'un VIR. En Allemagne et en Angleterre, les VIR équipent la quasi-totalité des fenêtres vendues. En France, plus d'une fenêtre sur deux est proposée en standard avec des doubles vitrages VIR. Le recours aux VIR améliore le confort et permet des consommations d'énergie qui se ressentent sur le budget chauffage.


Fabricants : Saint-Gobain, Glaverbel, Pilkington...

 


 

|Contact |Reproduction interdite : Isolation toiture.fr